Toyota se prépare à sortir son gyropode.

0 Comments

Le constructeur nippon Toyota se lance dans la course au transporteur personnel avec les premiers tests de son dernier venu, le Winglet.

Comme tout gyroscope, il convient de se pencher pour avancer ou reculer, et la machine s’occupe du reste. Pas d’innovation technique reversante, Toyota joue la carte du design et propose 3 modèles légèrement différents, une version sport, une active et une version accessible à tous.

Espérant pourvoir le commercialiser en 2016, Toyota vient de lancer les tests extérieurs dans la ville de Tsukuba, au nord-est de Tokyo. Cette ville universitaire spécialisée dans l’informatique et la robotique, dispose d’une « zone expérimentale de mobilité robotique » l’endroit rêvé pour tester le nouveau gyropode.
Les employés municipaux sont ainsi invités à utiliser le winglet lors de leurs déplacements quotidiens afin d’évaluer la sécurité de l’appareil et sa compatibilité avec les autres usagers. Des études de fonctionnalité et de commodité devraient ensuite terminer la phase de tests.

Toyota espère ainsi proposer un produit totalement sécurisé, fonctionnel et utile pour une mobilité décarbonnée. Mais avec une vitesse de pointe impressionnante de 6 km/h (contre 20km/h pour le gyropode Segway) on peut se demander si le meilleur moyen d’attendre cette vitesse avec un impact écologique minimum ne reste pas encore la marche à pied.

Et pour se faire un avis sur les sensations que procure la machine, voici une petite vidéo des testeurs en pleine euphorie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts