Ryno : du rêve à la réalité

0 Comments

Tout commence dans l’Oregon lorsque la fille d’un ingénieur demande à son papa s’il est possible de construire un monocycle motorisé qu’elle vient de voir à la télé. Chris Hoffmann en gentil papa se dit qu’il peut surement faire ça. Et voilà le point de départ pour la construction du Ryno.

Pour passer de dragon ball à la réalité, Chris Hoffmann s’inspire da la technologie du Segway. Basé sur la combinaison de gyroscopes et d’accéléromètres, il se pilote comme un gyropode, c’est à dire en inclinant son corps. Et grâce à l’équilibre dynamique, il est bien plus facile de maitriser un Ryno qu’un monocycle traditionnel.

Avec son design agressif, le Ryno semble être un vrai bête de course… mais non. Avec une vitesse max de 16 km/h pour une autonomie de 16 km, on est en deçà des performances du Segway. Et c’est pas dans la facilité de transport que le nouveau se démarque ; avec ses 70 kilos, on ne le balade pas à bout de bras.
Mais quand même, piloter un Ryno c’est mettre un pied dans l’univers dragon ball, et c’est déjà beaucoup.

Si la machine n’est pas encore disponible sur le marché, vous pouvez d’ores et déjà la précommander pour 5 295 dollars sur le site de Ryno.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts